bas de compression

Voyage sur longs trajets et collants de contention



Collants de contention

Les voyages long-courriers favorisent la stagnation du sang dans le bas du corps. Ceci, parce qu’ils sont synonymes de position assise trop longtemps et qu’évidemment, les voyageurs sont confrontés au problème d’un espace contigu pour les vols en classe économique surtout.



Collant de contention pour éviter le pire en voyage



Le terme syndrome de la classe économique reste associé aux vols long-courriers depuis le décès d’une jeune femme de 28 ans en 2000 après un vol reliant Sidney à Londres. Il a été mis en évidence que les voyages aériens inactifs conduisent à la formation de caillot sanguin au niveau des jambes. Configuration étriquée des sièges pour passagers, positions assises de longue durée, espace contigu sont autant de facteurs favorisant pourtant la stase veineuse durant les voyages en avion. Et les bas et collants de contention font partie des mesures pour prévenir ce désagrément, voire pour éviter le pire comme une thrombose veineuse profonde.



Mesures à prendre pour chaque voyage



Une consultation de médecin avant le voyage permet d’évaluer le risque de thrombose veineuse. Celui-ci recommande souvent le collant de contention en cas de jambes lourdes. La classe de contention dépend évidemment de l’état du patient mais dans la plupart des cas, le médecin retient entre les niveaux 1 et 2. Attention également de noter qu’en plus des conditions du voyage en avion, l’état du voyageur lui-même peut amener le médecin à prendre des mesures pour éviter la stase veineuse. Voilà pourquoi la recommandation pour une femme enceinte de porter un collant de contention grossesse pendant le voyage.


ch be lu ca